Cette version de navigateur n'est pas supportée. Veuillez utiliser au minimum Internet Explorer 10 ou la dernière version de Chrome, Firefox ou Safari.

L’aventure de la Route du cœur: de Lausanne à Laupen sur un e-bike FLYER.

Route du coeur Lausanne - Romont
Route du coeur Romont - Laupen

Cheffe de projet au sein de l’équipe FLYER Découverte, Gina organise et coordonne quotidiennement des offres et des sorties à e-bike pour des clients, dans et autour de l’usine FLYER de Huttwil. Durant ses vacances de printemps, elle a tenté l’aventure à e-bike, avec son FLYER, de Lausanne à Huttwil.

Cette aventure, Gina l’a planifiée et tentée avec sa meilleure amie Janine et sa mère Beatrice. Gina se souvient: «Ce voyage a exigé un peu de préparation. Même si l’itinéraire et les étapes étaient relativement faciles à planifier, puisque nous avons suivi la Route du cœur en grande partie. Ma mère et moi avions toutes les deux notre propre e-bike. Mon amie Janine avait loué un FLYER pour une semaine dans notre station de location de Huttwil

Quelle option choisir pour le transport des affaires? Des sacoches, un panier, un sac à dos ou une combinaison de tout? Gina, Beatrice et Janine ont finalement opté pour cette dernière solution. À la mi-mai, par une fraîche matinée dominicale, elles ont pris le train pour Lausanne. À leur arrivée, elles sont allées récupérer à la gare les e-bikes qu’elles avaient déposés à un guichet des CFF, deux jours plus tôt, pour les faire expédier.

1e journée: de Lausanne et son climat ensoleillé à la ville médiévale de Romont.

La première étape du parcours s’étend sur 50 kilomètres et 880 mètres de dénivelé. L’itinéraire commence par longer le lac Léman et emmène à la découverte du Lavaux et de ses terrasses viticoles, inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO. La vue sur le lac et les sommets alpins est époustouflante. Avec un peu de chance côté météo, on peut voir le mont Blanc et le jet d’eau de Genève.  La Route se dirige ensuite vers la Broye, emprunte des routes tranquilles et des forêts étendues. On atteint Oron, puis la petite ville romantique de Rue, à peine plus grande qu’un parking à vélos, et qui se surnomme la plus petite ville d’Europe.

«Juste avant Romont et une montée raide, nous avons constaté que nos batteries étaient vides. Comme nous voyagions avec nos propres e-bikes, nous ne pouvions pas échanger nos batteries dans les stations d’échange de la Route du cœur. Mais chacune de nous avait pris une batterie de rechange et nous n’avons pas eu de soucis», relate Gina. Gina avait réservé à l’avance l’hébergement pour la première nuit sur airbnb.com. Les trois cyclistes ont atteint la ville médiévale de Romont dans la soirée, épuisées, mais heureuses de cette première étape.

2e journée: de Romont à Laupen, en passant par des petites villes historiques.

Le deuxième jour, l’itinéraire traverse de magnifiques champs de colza. Quel plaisir de regarder dans son rétroviseur! La ville de Romont y apparaît plus impressionnante que sur n’importe quelle carte postale. Avant d’atteindre Morat, la Route du cœur traverse Avenches, ancienne capitale helvétique romaine qui comptait alors 20 000 habitants. «Chemin faisant, nous cherchions un restaurant traditionnel de poissons. Sans succès. Nous avons fini dans un restaurant turc qui, à notre grande surprise, servait du poisson frit frais», se souvient Gina, en souriant.

Quand l’arrivée est encore loin, il faut savoir improviser. Par précaution, le trio fait recharger ses batteries dans un commerce, tout en effectuant quelques courses. Au bout de 63 kilomètres, 650 mètres de dénivelé et beaucoup de vent contraire, la deuxième étape est bouclée. Le gast&hof Bärfischenhaus de Rosshäusern qui accueille les cyclistes épuisées pour la nuit leur souhaite la bienvenue avec un apéritif.

Mais pas question de prolonger le repos. Dès le lendemain, Gina, Janine et Beatrice remontent en selle, direction Thoune. Il leur reste encore quatre étapes jusqu’à l’arrivée finale à Huttwil.