FLYER a 25 ans: les félicitations d’une aventurière qui s’est rendue en Chine avec son FLYER

Andrea Freiermuth, journaliste, a quitté son poste durant l’été 2018 pour suivre la légendaire route de la soie à vélo, avec un FLYER, de Suisse jusqu’en Chine.

Cher FLYER,

Tu es venu au monde il y a un quart de siècle. Un monde que tu as enrichi avec ton goût de l’expérimentation typique de l’enfance et ton insouciance propre à l’adolescence – et qui te prend d’autant plus au sérieux à l’heure actuelle, maintenant que tu as atteint l’âge adulte.

Un vélo à assistance électrique: il y a 25 ans, c’était une idée loufoque. On s’est moqué de toi. On a dénigré la sportivité de tes fans, on a critiqué ton physique. Tu ne t’es pas laissé démonter, fermement résolu à conquérir les routes et les trails – avec tes semblables que, toi le pionnier des e-bikes, tu as tous inspirés.

Andrea Freiermuth avec le FLYER Upstreet5 sur la route de la soie

D’accord, enfant, tu n’étais pas mignon et, même ado, tu paraissais encore un peu difforme. Dans tes jeunes années, tu n’as pas marqué de points ni par ta beauté ni par ta conformité, mais par ta hardiesse et ta créativité. Et l’on ne peut que s’en réjouir. Ceci prouve que, pour toi, l’être prime sur le paraître. Aujourd’hui, tu es à la pointe de l’esthétique, les nombreux prix de design que tu as remportés le confirment. Et pourtant, ces récompenses ne te sont pas montées à la tête. Les valeurs intrinsèques restent pour toi extrêmement importantes: en matière de qualité et de fiabilité, personne ne t’arrive à la cheville.

C’est aussi pour ça que je t’ai choisi comme partenaire. L’année dernière, j’ai parcouru la route de la soie avec toi. Tu m’as accompagnée à travers 17 pays, durant plus de 16 000 kilomètres, tu ne m’as jamais fait défaut. Tu n’es pas qu’un simple vélo pour le quotidien ou un mountainbike, tu es un vrai véhicule d’expédition.

Andrea Freiermuth avec le FLYER Upstreet5 en Ouzbékistan

C’est vrai, on n’est pas obligé de commencer par la Chine: en Suisse, quand on prend sa voiture, c’est dans presque la moitié des cas pour parcourir moins de cinq kilomètres. Les chiffres doivent être à peu près équivalents en Allemagne, en Autriche et en France. Grâce à toi, de plus en plus d’automobilistes optent pour le vélo pour de courts trajets. Car tu aplanis les montagnes, fais fondre les kilomètres et élimines les problèmes de stationnement.

En plus, tu es la solution idéale à quasiment tous les maux du monde moderne. Tu remédies aux embouteillages, au bruit, à la pollution atmosphérique, à la sédentarité et donc au surpoids, au diabète, à l’hypertension et aux maladies cardiovasculaires. Bref: tu es génial. C’est pour cela que je te souhaite de tout cœur, mon très cher poney high-tech, un excellent anniversaire.

Andrea

par Anja Knaus
29 mai 2020