Un casque pour circuler en sécurité.

Une vigoureuse giboulée printanière, un soudain orage estival, un tapis de feuilles mouillées à l’automne, une couche de verglas en hiver, un bref moment d’inattention, les rails du tram, le bord de la route plus proche que prévu: voici la roue qui dérape et la tête heurte le trottoir.

Dans la plupart des accidents de vélo, la tête subit un choc. D’où l’intérêt de porter un casque. Un bon casque fait office de tampon. Il absorbe une partie de l’énergie qui se répercute sur la tête en cas de chute et empêche ainsi les graves traumatismes crâniens – quatre sur cinq, pour être précis.

Qu’attendez-vous pour en porter un? Et assurez-vous de le porter correctement.

  1. Le casque doit être à l’horizontale sur la tête.
  2. Les sangles doivent passer devant et derrière l’oreille et se rejoindre exactement sous le lobe.
  3. Entre la jugulaire et le menton, vous devez pouvoir passer tout juste un doigt.
  4. La fermeture ne doit pas appuyer contre le cou.
  5. Vérifiez que le casque porte le sigle CE et est homologué conforme DIN EN 1078.
  6. Des aérations évacueront la chaleur.
Graphique pour le port du casque de vélo

Votre casque ne devrait pas avoir plus de cinq ans. Il est temps de changer de modèle? Demandez conseil à votre revendeur FLYER spécialisé pour trouver le casque qu’il vous faut.

Même si vous portez un casque, restez prudent et anticipez, choisissez des itinéraires sûrs et respectez les règles de circulation. Vous n’êtes pas totalement rassuré dans le trafic urbain? Alors venez suivre un cours de sécurité routière FLYER chez nous à Huttwil et ne laissez pas les caprices des saisons contrarier vos projets.

 

par Yvonne Wyss
17 février 2020