Cette version de navigateur n'est pas supportée. Veuillez utiliser au minimum Internet Explorer 10 ou la dernière version de Chrome, Firefox ou Safari.

22.11.2018

Conseils pour l’hiver.

Neige et pluie, gadoue, routes mouillées, obscurité – l’automne et l’hiver mettent à rude épreuve la motivation des cyclistes. Mais en suivant quelques règles, se déplacer à e-bike peut rester agréable même durant les mois les plus froids de l’année.

Nous avons fait un résumé des points les plus importants à observer pour aborder la saison froide en bonne santé et en toute sécurité.

«Il n’y a pas de mauvais temps, il n’y a que des vêtements mal adaptés»

Si l’on suit ce principe, on sera prêt à affronter tout ce que réserve la mauvaise saison. Grâce à la technique de l’oignon, vous sortirez vainqueur du combat contre le froid. La technique de l’oignon ou de superposition des couches consiste à prévoir un premier vêtement de base qui évacue l’humidité et réchauffe le corps. Par-dessus, on enfile un vêtement coupe-vent et imperméable qui maintient au chaud et protège de l’humidité. Les gants seront vos plus fidèles compagnons. Ils devront vous permettre d’actionner les freins en toute sécurité. Un bandeau ou un bonnet fin à porter avec le casque protégeront les oreilles sensibles au froid et la tête. Il neige ou il pleut fort alors que vous voulez partir? Avec un pantalon et une veste de pluie ou un poncho, un couvre-casque et des surchaussures, vous arriverez au sec à destination.

Votre e-bike FLYER est-il prêt pour l’hiver?

Les principaux conseils en bref: vérifiez si les sculptures de vos pneus sont encore suffisantes. Si le sol est verglacé ou couvert de neige, des clous peuvent être utiles. Ils augmentent l’adhérence au sol, mais ne sont autorisés que sur les e-bikes roulant jusqu'à 25 km/h. La pluie et les éclaboussures ne peuvent pas endommager les composants. 

Voir et être vu.

En hiver, il fait nuit plus tôt. Il faut alors que les usagers de la route puissent bien voir les e-bikers. Le mieux est de rouler avec les feux allumés, même de jour, et de porter des vêtements avec des matériaux réfléchissants. N’hésitez pas à placer des réflecteurs sur votre e-bike, p. ex. sur les rayons, sur les pédales, ou des autocollants partout sur le vélo.

Anticiper.

Quand l’état des routes est mauvais, il faut absolument éviter les mouvements brusques du guidon et les freinages secs. Quand on roule sur de la neige, du verglas ou des feuilles, il faut bien doser le freinage avec la roue avant et éviter, si possible, de pédaler ou de freiner dans les virages. Au démarrage et sur terrain glissant, mieux vaut renoncer à une forte assistance motorisée (p. ex. le mode turbo sur le système d’entraînement Bosch). Soyez prudent.

Filer au chaud sitôt arrivé?

Avant d’aller vous réchauffer à l’intérieur, consacrez encore quelques minutes à votre e-bike. Retirez sa batterie et conservez-la dans la maison, entre 15 et 20 degrés idéalement. Pensez-y également si vous avez une batterie intégrée dans le cadre. Si vous les rincez de suite, les salissures et le sel n’adhéreront pas au vélo. Vous rangez votre e-bike dans la cave ou le garage? Très bien. Pour ceux qui doivent laisser leur e-bike dehors, pensez aux bâches pour vélo qui protègent de la pluie et de la neige. Si vous n’utilisez pas votre e-bike pendant un temps plus ou moins long, gardez sa batterie au sec et à température ambiante, chargée à 30 - 60 %.